« La république Tchèque dynamise son logo | Accueil | intercommunalité : 90% des communes ! »

Commentaires

sylvie

La difficulté, c'est que tous ces organismes sont différents et n'ont pas forcément de liens entre eux...

diapo

Oui, mais prenons par exemple les services gérant les études et statistiques des différents ministères (source DIACT), on a :

• la DARES (direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques) du ministère
chargé de l’emploi ;
• le DESL (département des études et statistiques locales) du ministère chargé des collectivités
territoriales ;
• la DREES (direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) du ministère
chargé de la sécurité sociale et de la santé ;
• le DSPES (département de la stratégie, de la prospective, de l’évaluation et de la statistique) du
ministère chargé du tourisme ;
• l’IFEN (institut français de l’environnement) du ministère de l’écologie et du développement durable ;
• le SCEES (service central des enquêtes et études statistiques) du ministère chargé de l’agriculture
et des affaires rurales ;
• la SDES (sous-direction des études et des statistiques) du ministère chargé de l’éducation et de la
recherche ;
• le SES (service économique et statistique) du ministère chargé de l’équipement, des transports ;
• le SESSI (service des études et des statistiques industrielles) du ministère chargé de l’industrie.

D'un point de vue stratégie de nommage, il serait tout à fait aisé de créer une architecture plus lisible, ces services ayant tous une activité similaire !

helene

Je vais écrire un bouquin tout en acronymes. Après le language SMS sur les portables, je suis sûre d'être comprise ;o)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.